Land Rover Defender

Land Rover Defender : le multitalent est de retour !

La deuxième génération du Defender, tout-terrain iconique de Land Rover, avance sous les projecteurs. Le nouveau Defender a conservé les compétences du « Landy » original, mais gagné résolument en confort.

Ses fans peuvent se réjouir : il est enfin là, le nouveau Land Rover Defender ! Une icône de la construction automobile, repensée pour le 21e siècle. Avec une apparition spectaculaire à l’IAA de Francfort, il s’est avancé sous les projecteurs. Le tout-terrain a effectué une descente souveraine vers son stand via une rampe de 42 degrés, comme si de rien n’était.

Bond spectaculaire de l’après-guerre vers les temps modernes

Land Rover a lancé un Defender complètement renouvelé pour la première fois en 71 ans de production. Car jusqu’à 2015, le vétéran des Landy ne sortait de l’usine de Solihull qu’avec des modifications mineures. Le passage de l’après-guerre aux temps modernes lui a très bien réussi : le Defender revêt un design digne de sa marque, sans renier ses origines. Le nouveau véhicule mesure près de deux mètres de haut et son arrière descend presqu’à la verticale.

Avec une voie de près de deux mètres et des ailes tout en largeur, son allure inspire le respect. Il offre même de la place pour un troisième siège en première rangée : moyennant un supplément, un jumpseat vient s’ajouter – nommé d’après les sièges rabattables des avions où prend place le personnel de cabine au décollage et à l’atterrissage.


Beaucoup plus d’espace qu’auparavant

Et ça ne s’arrête pas là : en fonction de la configuration, cinq ou six passagers trouvent une place confortable dans le « 90 » à trois portes, qui fera son entrée sur le marché un peu plus tard ; le « 110 », à cinq portes, propose aussi une option cinq + deux sur trois rangées. Le modèle cinq portes offre en plus un volume de coffre de 916 à 2380 litres.

L’espace intérieur se veut technique, selon le principe : Form follows function. Tous les matériaux utilisés sont robustes et faciles d’entretien. Le tableau de bord en magnésium laqué comporte entre autres un écran d’instruments numériques pour le conducteur et un écran d’infodivertissement. Les passagers sont désormais toujours en ligne. Un écran tête haute en couleur est aussi disponible au choix. De même que tous les systèmes d’assistance à la conduite et les caractéristiques de confort.

Exploit technique

En comparaison avec ses prédécesseurs, le nouveau Land Rover Defender dispose de propriétés de conduite améliorées sur l’asphalte et rejoint en cet aspect les SUV haut de gamme. Le véhicule dispose maintenant d’une suspension à roues indépendantes. Malgré ce confort amélioré, le nouveau Landy fait preuve d’excellentes capacités tout-terrain. Le dégagement au sol est de 291 millimètres, l’angle d’attaque de 38 degrés et l’angle de sortie de 40 degrés. Le constructeur indique un angle de basculement [je n’ai pas trouvé autre chose, mais je ne suis pas 100 % convaincue] de 31 degrés pour le « 90 » et de 28 degrés pour le « 110 ». Le passage à gué maximal est de 90 cm, ce qui suffit pour la majorité des utilisations à côté des routes asphaltées.

Via le Terrain Response System, les propriétés de conduite peuvent être adaptées au terrain respectif, et – spécialité du Defender – les différents réglages peuvent même être ajustés individuellement. Comme déjà pour l’Evoque, le Defender dispose du système ClearSight Ground View fournissant une meilleure orientation sur le terrain : des caméras filment le sol juste devant le véhicule et transmettent une image composite sur l’écran du système d’infodivertissement. Grâce à celles-ci, le conducteur arrive à mieux évaluer le terrain et à choisir le parcours optimal. Détail bien utile : le rétroviseur peut, à la simple pression d’un bouton, diffuser l’image de la caméra arrière qui se trouve dans l’antenne en aileron de requin.

Au niveaux des moteurs, le nouveau commence à un niveau dont son prédécesseur n’aurait pu que rêver : un turbo diesel en deux puissances transmet 200 ou 240 ch aux roues motrices, les moteurs à essence alignent 4 ou 6 cylindres pour atteindre respectivement 300 et 400 ch. La boîte automatique à huit rapports, la traction intégrale et les programmes de conduite hors route sont de série.

Accessoires pour l’aventure

Land Rover a prévu divers packs pour individualiser le Defender et propose une panoplie d’accessoires utiles pour l’aventure. Des éléments comme la prise d’air surélevée pour les passages d’eau, un treuil électrique télécommandé ou l’échelle latérale extensible pour un meilleur accès à la galerie ou à la tente de toit font partie de l’ADN indispensable du Defender.

Moteurs: essence 2.0 4 cylindres, 3.0 6 cylindres à hybridation légère avec batterie de 48 V, diesel 2.0 4 cylindres en deux niveaux de puissance / Puissance: 200–400 ch / Longueur × largeur × hauteur: 4,76 × 2,01 × 1,97 m (Defender 110) / Coffre: 916–2380 litres / Charge tractée, freinée: 3,5 t / Rayon de braquage: 12,84 m / Passage à gué: 90 cm / Émissions de CO2: 191–227 g/km / Rendement énergétique: F, G / Prix: dès 63 300 CHF (D200 AWD AT, modèle d’entrée de gamme) First Edition avec équipement spécial attrayant dès 88 300 CHF (D 240 AWD AT)