Le bastion du sport motorisé

Réaction rapide et flexible, telle est la maxime du sport motorisé. Lors de la construction de l’Emil Frey Racing Center moderne et représentatif à Safenwil, elle a aussi été celle des architectes, ouvriers du bâtiment et maîtres d’ouvrage. Car c’était la seule façon d’emménager dans le nouveau « Home of Emil Frey Racing » après à peine une année de travaux.

Pour cette séance photo, Lorenz Frey a remplacé sa combinaison de course par un costume élégant. Le chef d’équipe et pilote de l’Emil Frey Racing Team renonce à la cravate. « C’est normal dans le monde des courses », explique-t-il. Tranquille, mais concentré sur la séance photo d’aujourd’hui, le directeur de l’entreprise de sport motorisé d’Emil Frey se déplace sur le sol brillant du hall haut de six mètres, présente souverainement le concept ainsi que l’une des Jaguar GT3. Son look business élégant lui va bien – et cadre parfaitement dans l’ambiance.

Le nouveau « Home of Emil Frey Racing » à Safenwil est un centre de développement moderne pour voitures de course. Sur une surface de 1200 m2, six zones de montage séparées avec élévateurs offrent assez de place pour des voitures de course ainsi que pour le travail des mécaniciens et techniciens automobiles. Tout se reflète sur le vaste sol ivoire du hall poli qui brille sous l’éclairage de 14 lumières d’en haut, là même où les racing-trucks bleus sont stationnés pour le chargement et le déchargement. Les bureaux et les salles de réunion sont séparés par des verrières et se trouvent, comme la salle de sport, les toilettes et l’espace café-détente, sur une longue galerie en forme de L avec balustrade vitrée. La couleur naturelle de l’immense plafond avec des poutres en bois plonge le hall dans une lumière agréable.

« Nous avons commencé fin 2016 et le déménagement a déjà eu lieu en août 2017 », dit Lorenz Frey et plaisante avec un clin d’œil : « C’est un bon résultat. » Le plus grand défi  est de maîtriser le grand écart entre un atelier praticable et un centre représentatif au caractère de showroom noble. Car pour le bastion du sport motorisé ultramoderne et noble, un hangar existant a été transformé au milieu du monde automobile d’Emil Frey à Safenwil, ce qui a rendu le projet encore plus complexe.

Bonne infrastructure
Mais l’emplacement central est essentiel pour atteindre les objectifs du centre de développement et de compétences : « Safenwil nous offre les meilleures conditions logistiques. Nos racing-trucks atteignent l’autoroute en quelques minutes. Les clients et partenaires nationaux et internationaux nous trouvent rapidement. En même temps, nous sommes près d’entreprises Emil Frey telles qu’Emil Frey Classics SA ou Roos Engineering Ltd. En outre, Emil Frey dispose sur place d’une carrosserie, d’une tôlerie et d’un atelier de peinture – ce qui est un grand avantage pour tous car il en résulte de nombreuses synergies au niveau des machines et des compétences que nous pouvons exploiter de manière optimale. « Nous sommes très heureux et reconnaissants de pouvoir nous agrandir ici », résume Lorenz Frey.

Croissance ciblée et développement
Depuis la création d’Emil Frey Racing en 2012, l’équipe a connu une forte croissance. Initialement, au départ avec une Jaguar XK GT3, elle entre actuellement avec deux Jaguar GT3 et une Lexus RC F GT3 dans deux séries de courses âprement disputées et prestigieuses. Dans ce cadre, l’équipe participe même à des courses de 24 heures avec les bolides rapides de Jaguar atteignant 300 km/h. Elle relève ainsi le plus dur dé du sport motorisé et aide l’usine Lexus en même temps à développer une voiture de course de base pour les professionnels et les clients.

Outre de meilleures conditions pour l’Emil Frey Racing Team, le grand but est le développement professionnel de voitures de courses pour des constructeurs automobiles de renom au centre de racing de Safenwil. Avec le nouveau centre de développement, cet objectif approche à grands pas. Outre un simulateur de conduite dans le hall, Emil Frey Classics SA dispose tout près d’un banc d’essai de moteur que l’équipe racing peut également utiliser pour les travaux de développement de leurs voitures de course. À l’atelier, il est même possible de travailler le métal, construire des pièces de châssis et de moteur sur mesure, ce qui est également un grand avantage pour la restauration professionnelle de véhicules et pour un spécialiste comme Roos Engineering Ltd. Seules les pièces en carbone nécessitent la collaboration de partenaires extérieurs au Groupe Emil Frey.

Et pour couronner le tout, le nouveau savoir-faire technique du département de course Emil Frey de tradition offre une autre possibilité très spéciale : « Jusqu’ici, nous montions des voitures de base et améliorions leur performance. À l’avenir, nous pourrons développer, construire et monter nous-mêmes des voitures de course à partir de zéro » explique Lorenz Frey.

Une grande chose
De la comptabilité au chef d’équipe Lorenz Frey, l’entreprise de sport motorisé « Emil Frey Racing » compte 25 membres. Pour des raisons d’organisation, le département de course se divise en « Emil Frey Jaguar Racing » et « Emil Frey Lexus Racing ». 20 collaborateurs – six mécaniciens, un chef mécanicien, trois ingénieurs design, un ingénieur de course, de données et de système, un directeur technique, un directeur d’équipe, un acheteur, deux experts marketing et une comptable – travaillent dans l’équipe Jaguar. L’équipe Lexus compte un directeur technique, un directeur d’équipe, un ingénieur de course, un mécanicien, un chef mécanicien et cinq autres membres. Pendant les week-ends des courses, cela ne suffit pas. Notamment pour les 24 H, avec les conducteurs de truck, les pilotes et collaborateurs indépendants, l’équipe passe à près de 55 personnes.