Réservez maintenant un essai sur route
Réservez maintenant directement en ligne.

Highlights

Action leasing
Action leasing
Emil Frey Leasing
Profitez dès maintenant du sensationnel leasing Emil Frey à 2,020 % !
Action leasing
Emil Frey Leasing
Profitez dès maintenant du sensationnel leasing Emil Frey à 2,020 % !
Actions de marques
Actions de marques
Nos actions actuelles
Découvrir chez nous des offres intéressantes.
Actions de marques
Nos actions actuelles
Découvrir chez nous des offres intéressantes.

Variation sur la MINI

La première Mini sort de la chaîne de production à Birmingham le 18 août 1959. Avec seulement 3,05 m de long et pesant 620 kg, elle n’en est pas moins un véritable quatre-places ! Son capot court cache un moteur à essence de 848 cm3 et 34 ch. Le 4 octobre 2000, le dernier jour de production, la Mini classique enregistre 5 387 862 unités vendues. Dans les années 1960, la petite Britannique était culte, même la Reine s’y faisait souvent conduire. Le père de ce véhicule s’appelle Alec Issigonis, un Britannique d’origine grecque. La crise de Suez de 1956 et la pénurie de pétrole qui s’en est suivie l’ont incité à développer ce véhicule. La révolution technique consiste notamment en un moteur avant monté transversalement et une boîte de vitesses bridée en dessous. Cette méthode de construction apporte un maximum d’espace dans l’habitacle pourtant minime. Ce n’est qu’une fois que John Cooper, constructeur de voitures de course, prend les choses en main et monte des versions plus performantes sur des roues de 10’’ que le succès apparaît. Lorsque la production prend fin, un beau chapitre de l’histoire automobile semble s’achever. Dès 2001, BMW entreprend un remake de cette voiture culte. La MINI, à laquelle s’ajoute une décapotable trois ans plus tard, est nettement plus longue avec ses 3,64 mètres. Elle se positionne comme un véhicule symbole d’un certain style de vie avec une tenue de route semblable à celle d’un kart. La nouvelle MINI bénéficie aussi du statut de culte. Des modèles plus spacieux, tels que la MINI 5 Door, la Clubman, la Countryman, ou encore de nombreux modèles spéciaux et la série haute performance John Cooper Works ont attiré de nouveaux groupes de consommateurs.

Un crossover qui a du coffre

MINI Countryman

En version SUV, la Mini Countryman propose traction intégrale et volume de chargement appréciable. En 2019, elle se voit un légèrement restylée et propose beaucoup de performance en version John Cooper Works.

Sympathique et ouverte

MINI Cabrio

La MINI Cabrio passe tous les tests des fans de décapotables : elle combine son statut de voiture-culte au plaisir de la conduite à ciel ouvert et, en versions Cooper S et John Cooper, à une bonne portion de dynamisme.

Dynamique Mini à l’extrême

MINI John Cooper Works

La MINI John Cooper Works élève encore le fameux feeling go-kart. Le modèle 2019 dispose d’un système d’échappement sport qui répond à la norme Euro 6d-Temp.

MINI Countryman : consommation mixte 1,9(équiv. ess. 3,4)–5,6 l/100 km, émissions de CO2 43–166 g/km plus 18–38 g/km de la fourniture de carburant, rendement énergétique A–G
MINI Cabrio : consommation mixte 5,1–7,3 l/100 km, émissions de CO2 116–166 g/km plus 27–38 g/km de la fourniture de carburant, rendement énergétique D–G
MINI John Cooper Works Clubman : consommation mixte 7,4 l/100 km, émissions de CO2 169 g/km plus 39 g/km de la fourniture de carburant, rendement énergétique G