Kia E-Soul

La nouvelle Kia e-Soul : compagne fidèle et fiable !

La Kia Soul disponible uniquement en version électrique sur le marché européen. Avec 204 ch, la nouvelle e-Soul multiplie presque par deux la puissance de sa prédécesseure.

Kia mise sur les motorisations alternatives. Les Sud-Coréens n’exportent maintenant la nouvelle Kia Soul vers l’Europe que dans sa version électrique, l’e-Soul. Les fans de son design mythique seront soulagés : même dans sa troisième génération, elle conserve sa forme carrée cool.

 

Feux arrière en boomerang

Seul l’arrière, dont les feux verticaux à la forme incurvée semblent encadrer la lunette arrière, et l’avant ont fait l’objet de retouches plus importantes. Puisque les ouvertures d’aération dans la calandre sont superflues pour les voitures électriques, Kia a renoncé à la grille « nez de tigre » typique de la marque. Les phares LED allongés, liés par une baguette chromée, lui prodiguent une allure dynamique. Comme au préalable, la prise de recharge est intégrée à l’avant.

 

Puissance doublée, capacité de la batterie aussi

Sous le capot toutefois, rien n’est resté pareil : la nouvelle e-Soul vient, en Europe et en Suisse, avec le système d’entraînement du Niro. Le moteur électrique génère 204 ch, ce qui équivaut presque au double de la puissance fournie par sa prédécesseure. Le crossover réussit ainsi le sprint de 0 à 100 km/h en 7,9 secondes. Grâce à un nouveau train roulant avec essieu arrière multibras, les chevaux supplémentaires tiennent la route. Et l’e-Soul devient définitivement une voiture qui fait plaisir à conduire !

La Soul électrique dispose d’une batterie lithium-ion polymère refroidie par liquide d’une capacité de 64 kWh, soit aussi le double de celle de sa prédécesseure. Bien que Kia n’ait pas encore annoncé son autonomie, celle-ci devrait se situer dans la même fourchette que celle de la Kia Niro entièrement électrique, dont l’autonomie WLTP dépasse les 400 kilomètres.

 

Pédale de frein uniquement en cas d’urgence

Quatre modes de conduite différents, de Sport à Eco-Plus, permettent le contrôle du dynamisme et de l’efficacité. Ils influencent également le système de freinage par récupération, qui peut aussi être commandé par des palettes au volant. Avec la fonction « Brake and Hold », la voiture freine même exclusivement par récupération jusqu’à l’arrêt complet. La routine aidant, le conducteur utilisera la pédale de frein presque seulement pour les urgences...

Bien entendu, la compacte électrique sud-coréenne peut être commandée avec des systèmes d’assistance et d’infodivertissement ultramodernes, y compris un cockpit numérique, un grand écran tactile et le système d’exploitation UVO, qui fournit des informations sur les stations de recharge et la possibilité de programmer à distance le système de climatisation et le processus de recharge, via application.

Les prix, les dimensions, l’autonomie, la consommation de carburant et les émissions ne sont pas encore connus. Les carnets de commandes devraient être ouverts à la fin de l’été 2019 et les premières livraisons auront lieu à partir de 2020.